test

Bienvenue sur le site internet de la commune de Saint-Prix

La forêt

  /  La forêt
La forêt de Montmorency à Saint-Prix

La forêt de Montmorency

 

La forêt de Montmorency est un atout pour la qualité de vie des Franciliens et la protection de la biodiversité. Il importe au plus haut point de la protéger. C’est pourquoi la Commune défend le classement de notre massif forestier en statut de « forêt de protection ».

L’Ile-de-France concentre 20% de la population nationale sur 2% du territoire. Elle est pourtant encore une région où subsiste de vastes espaces naturels. C’est le cas de la forêt de Montmorency.

 

Une des plus importantes forêt d’Ile-de-France

La butte témoin de Montmorency est un grand site naturel. Elle est, à ce titre, inscrite à l’inventaire des sites et monuments naturels « dont la conservation ou la préservation présente un intérêt général».

En effet, avec ses 1972 hectares, le massif de Montmorency se situe en 5ème position parmi les plus grandes forêts publiques de la « Ceinture Verte » francilienne (après Saint-Germain, Sénart ; Ferrières et Notre-Dame). C’est une forêt dite « périurbaine », par l’environnement qui la cerne et le rôle social qu’elle joue. Seuls 4 km de lisière sont en contact direct avec l’espace rural, sans route ni urbanisation.

 

Une forêt menacée par l’urbanisation

Pourtant, ces espaces naturels sont menacés. Et avec eux, c’est toute la préservation de la biodiversité et la qualité de vie des Franciliens qui vacillent. Chaque année, ce sont 1 900 ha d’espaces naturels qui disparaissent en Ile-de-France.

La commune de Saint-Prix est, depuis des années, à la pointe du combat pour la protection de la forêt de Montmorency. Délibérations du Conseil municipal, manifestations avec les citoyens, courriers aux autorités politiques et administratives se sont multipliés pour que notre forêt de Montmorency dispose du statut de « forêt de protection ».

 

Une forêt en passe d’être protégée par l’Etat

Depuis 2017, un projet de décret du ministère de l’Agriculture prévoit un statut d’exception à la forêt de Montmorency pour la protéger tout en continuant à exploiter les carrières de Gypse.

La forêt est un patrimoine riche et fragile. La biodiversité animale et végétale, l’impact positif de la forêt sur le climat (puits de carbone), la qualité de l’eau et de l’air ainsi que le rôle économique et social des espaces forestiers exigent une gestion durable respectant l’ensemble de ces fonctions.

Il convient donc de reconnaître la spécificité et la fragilité des forêts périurbaines dont les principales vocations sont l’accueil du public dans un cadre forestier naturel et authentique ainsi que la préservation de la biodiversité.

Vous êtes Hors connexion