ÉPISODE DE POLLUTION PRÉVU LE MARDI 2 MARS

Selon les prévisions d’Airparif, un épisode de pollution aux particules PM 10 est prévu demain, mardi 2 mars 2021, sur l’ensemble du département du Val d’Oise. Le niveau de concentration de ce polluant dans l’air devrait être compris entre 50/m3 et 60/m3. Le seuil d’information et de recommandation est donc susceptible d’être dépassé.
Conformément à l’arrêté inter préfectoral n°2016-01383 du 19 décembre 2016, la procédure d’information et de recommandation est déclenchée pour la journée du mardi 2 mars 2021, de 5h30 à 20h.
Mesures applicables aux sources fixes de pollution :
– Pour les émetteurs industriels, s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs de dépoussiérage.
– Recourir à des enfouissements rapides des effluents.
– Reporter les travaux du sol si celui-ci est sec.
– Décaler dans le temps les épandages de fertilisants minéraux ou organiques et dans le cas où leur report n’est pas possible, recourir préférentiellement à des procédés d’épandage faiblement émetteurs d’ammoniac.
– Maîtriser la température dans les bâtiments en limitant l’utilisation du chauffage.
– Éviter l’utilisation du bois en chauffage individuel d’agrément ou d’appoint.
– Suspendre les éventuelles autorisations dérogatoires à l’interdiction de brûlage de déchets verts (y compris les déchets agricoles) à l’air libre.
– Réduire le fonctionnement des installations fixes dont les émissions contribuent à l’épisode de pollution
Mesures applicables aux usagers de la route :
– Réduire la vitesse sur l’ensemble de la région Ile-de-France :
• à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ;
• à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h ;
• à 70 km/h sur les portions d’autoroutes, de voies rapides normalement limitées à 90 km/h ainsi que sur les routes nationales et départementales limitées à 80 km/h ou à 90 km/h.
– Contourner l’agglomération francilienne en empruntant les axes routiers indiqués sur la carte (annexe en PJ), pour les véhicules en transit dont le poids total en charge excède 3,5 T.
– Utiliser les véhicules peu polIuants (électrique, GNL, etc.).
– Différer les déplacements sur l’Ile-de-France.
– Respecter les conseils de conduite apaisée.
– Privilégier le covoiturage.
– Emprunter prioritairement les réseaux de transport en commun.
– Privilégier les modes actifs de déplacement (marche, vélo, etc.).
– Utiliser les possibilités mises en place au sein des établissements professionnels afin d’aménager les déplacements domicile-travail (plan de mobilité, télétravail, adaptation des horaires, etc.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *