OPÉRATION CRAPAUDROME, C’EST PARTI !

crapaudrome
En ce début de mois de février, il fait doux et humide, le moment idéal pour les amphibiens de se réveiller et commencer leur marche vers le point d’eau où ils sont nés.
Ce matin à l’aube, Madame le Maire, Céline Villecourt, accompagnée de Candice Chappaz, Adjointe au Cadre de Vie, Mr Lechêne, Agent Patrimonial à l’Office national des forêts, et Lucille Brianceau, Responsable du Service Environnement de la Ville, ont participé au lancement de l’opération crapaudrome en forêt de Montmorency.
Des femelles tritons ponctués (lissotriton vulgaris) ont ainsi été recueillies et déposées de l’autre côté de la route forestière des Parquets, où se trouvent les étangs Marie.
Depuis 2018, le Service Environnement, le SIARE, l’ONF, le CPCV et l’association IASEF se donnent rdv pour installer 600m de bâche, qui empêchent les crapauds, grenouilles, tritons ou salamandres de traverser la route et de se faire, éventuellement, écraser. Malgré sa fermeture définitive en août 2019, la portion menant aux étangs Marie reste accessible à tout type de véhicule.
La pause d’un crapaudrome est avant tout une opération de sensibilisation, à laquelle nous convions tous les amoureux de nature. Chaque matin avant 9h, bénévoles et agents se relayent pour la traversée. Les changements météorologiques perturbent les périodes de migration et le dispositif peut rester en place jusqu’à fin avril. C’est pourquoi la Ville appelle à la mobilisation de chacun, pour participer à un réel projet de protection de la faune sauvage et locale.
Initiée en 2018, c’est l’association IASEF qui est à l’origine des alertes d’intervention sur ce secteur. Le syndicat d’assainissement des eaux (SIARE) a investi dans le matériel nécessaire, l’ONF nous donne les droits d’intervention sur son territoire et la commune joue un rôle de coordination entre tous ces acteurs. En 2018, cette collaboration a permis à plus de 500 crapauds, grenouilles, tritons et salamandres de traverser la route goudronnée, et d’ainsi rejoindre les Etangs Marie où ont lieu reproductions et pontes. En 2019, l’extension de l’opération a permis de faire traverser plus de 800 amphibiens, de découvrir une nouvelle espèce et de ne déplorer aucune perte par écrasement sur ce secteur. 2020, crise sanitaire oblige, nous avons dû stopper le dispositif début mars, et nous étions à une centaine de batraciens relevés.
Pour participer à la protection de ces petites bêtes, un coup sur terre un coup dans l’eau, contactez le Service Environnement de la Ville par email à environnement@saintprix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *