test

Bienvenue sur le site internet de la commune de Saint-Prix

L’ONF sécurise et renouvelle la forêt de Montmorency

Les châtaigners victimes de la maladie de l'encre en forêt de Montmorency crédit : Séverine Rouet/ONF

Les châtaigners victimes de la maladie de l’encre en forêt de Montmorency
crédit : Séverine Rouet/ONF

La forêt domaniale de Montmorency se caractérise par une proportion importante de châtaigniers (plus de 70% des peuplements). A partir de la mi-juin, l’ONF procédera à des coupes d’arbres pour soigner la forêt atteint de la maladie de l’encre.

Ce grand massif d’environ 2000 hectares souffre d’un dépérissement important de cette essence dû à la maladie de l’encre, un pathogène microscopique qui attaque le système racinaire des arbres.

Ce pathogène, véhiculé par l’eau, à l’état latent, s’est propagé très rapidement ces deux dernières années au sein des châtaigniers : les printemps humides ont engorgé les terrains favorisant la multiplication et le déplacement du pathogène dans le sol. Puis les périodes de sécheresse ont achevé les arbres aux systèmes racinaires nécrosés.

Des coupes sanitaires conduisant à des coupes rases sont programmées sur plusieurs parcelles de la forêt. Elles sont nécessaires sur les peuplements dépérissants de la forêt comme les parcelles 108, 109b et 110c situées sur le territoire de Saint-Prix.

Les parcelles 108, 109b et 110c vont être sécurisées et les peuplements renouvelés.

Les châtaigniers touchés par la maladie de l’encre de ces parcelles seront enlevés afin de sécuriser les zones concernées et renouveler les peuplements.

 

Une plantation est ensuite programmée sur ces parcelles afin de remplacer les arbres morts

Une fois l’exploitation et le débardage (évacuation des bois) terminés, l’ONF procédera à l’hiver 2019 à une plantation de chênes sessiles mélangés à des feuillus précieux (merisiers, sorbiers…) afin de diversifier les essences en forêt.

Vous êtes Hors connexion