PLANTER DES HAIES

 

 

 

 

          

La haie :

Guirlande
Fleurs et parfums au printemps et en été, fruits, chatons et feuillages colorés en automne et en hiver.

Gourmande
Noisettes, mûres, groseilles, framboises.
Elle peut être plus ou moins dense, constituée d’arbustes taillés ou à l’image d’une haie champêtre formée d’un mélange d’arbres et de plantes vivaces.


Utilité de la haie :
La haie isole, structure l’espace en créant une trame.

Elle forme les limites des chemins et participe à l’agrément de la promenade.

Elle peut constituer un maillage vert à travers les jardins et le tissu urbain, créer un lien entre la ville et les milieux naturels, les espaces verts.

Le haie est vivante car elle abrite et protège une multitude d’oiseaux, d’insectes, de petits mammifères.
Elle forme un couloir qui favorise la circulation de ces animaux d’un espace à un autre.

La faune s’y reproduit et se nourrit de ses nombreux fruits et graines.

 

Où la planter :
Pour limiter une parcelle, clôturer un jardin, s’isoler du voisin, ou en bordure de rue.

 

 

Quelles essences :
A proximité d’un espace à caractère naturel

  • Un mélange d’essences champêtres est préférable à une haie d’une seules espèce.
    S’inspirer de ce qui pousse à l’état spontané pour choisir des espèces adaptées aux conditions de sol et climat.
     
  • En limite de terrain, des haies constituées de plusieurs étages de végétation (arbres, arbustes, plantes tapissantes), permettent d’associer une plus grande variété d’espèces et d’accueillir de nombreux oiseaux, des insectes, des écureuils …

En milieu urbanisé

  • Un mélange d’espèces ornementales choisies pour leur floraison (seringat, forsythia, spirée, viorne obier…) leur feuillage (laurier tin, oranger du Mexique, éléagnus, fusain…), ou leurs baies colorées (cotoneaster, pyracanthas …)
    Peuvent être associées à des variétés de type champêtre (charme, cornouiller, buis, if…)
  • Favoriser un couvert végétal au pied de la haie, constitué de lierre, lierre terrestre, petites pervenches, iris, hellébores fétides, arum des bois, fougères, stellaires hollostées, digitales, ancolies, compagnons rouges…
 

 

 

  • L’aubépine et le pyracantha forment un réseau dense de branches épineuses favorables à le nidification dans les haies régulièrement taillées.

    Ils offrent des baies rouges aux oiseaux.

Entretenir sa haie :
La haie taillée

  • En milieu urbain, en bordure de rue, la haie est généralement taillée.
     
  • Il est préférable de planter des essence qui supportent la taille comme le charme, l’if, le buis, ou des arbustes en mélange de petit développement qui n’ont pas ou peu besoin d’être taillés.
     
  • Préférer une taille douce qui respecte le port naturel des arbustes et favorise une floraison optimale des arbustes à fleurs.
    Avec ce type de taille, une intervention par an est suffisante, car les réactions sont plus lentes.
     
  • La taille douce peut être effectuée après la floraison pour les arbustes à fleur, et en automne, après la chute des feuilles de préférence, pour les arbustes choisis pour leur feuillage.


La haie champêtre

  • Contrôler le nombre de rejets d’arbres et d’arbustes, et les espèces végétales qui envahissent la haie (orties, berces, patiences), au détriment des espèces spécifiques des haies qui la mettent en valeur.
  • Favoriser l’apparition de nouvelles espèces sauvages arbustives (houx, cornouiller mâle ou sanguin), tout en contrôlant leur développement.
  • Laisser une lisière d’environ un mètre de chaque côté sans intervention mécanique pour protéger la haie de la vie animale qui s’y trouve.

 




  • Laisser les feuilles mortes se dégrader au pied durant l’hiver pour protéger et nourrir le sol.
     
  • Tailler les arbustes une fois par an en automne, après la chute des feuilles, période la moins fragilisante pour les végétaux et pour la faune.
     
  •  Garder des baies sur les arbustes le plus longtemps possible pour la nourriture des oiseaux et des autres animaux, durant la période hivernale.
 
 
 
  • Eviter de tailler pendant la période de reproduction des animaux (mars à août).
  • Préférer une taille douce ou raisonnée des arbres et des arbustes qui respecte leur port naturel tout en contrôlant leur densité.

 

Hiver
les feuillages persistants, les fruits colorés, les fleurs de noisetiers ou du cognassier animent le paysage dénudé, abritent ou nourrissent les oiseaux.
Printemps, été
Les arbustes à fleurs font revivre les jardins.
Automne
les couleurs des feuillages et des baies attirent le regard.